Roller Coaster

Publicités

Il y a des chagrins que le temps n’efface pas


Photo de Rob Jackson et Joshua Best

Ten years ago, America confronted one of our darkest nights. Mighty towers crumbled. Black smoke billowed up from the Pentagon. Airplane wreckage smoldered on a Pennsylvania field. Friends and neighbors; sisters and brothers; mothers and fathers; sons and daughters – they were taken from us with heartbreaking swiftness and cruelty. On September 12, 2001, we awoke to a world in which evil was closer at hand, and uncertainty clouded our future.

The decade since, much has changed for Americans. We’ve known war and recession; passionate debates and political divides. We can never get back the lives we lost on that day, or the Americans who made the ultimate sacrifice in the wars that followed.

Yet today, it is worth remembering what has not changed. Our character as a nation has not changed. Our faith – in God and each other – that has not changed. Our belief in America, born of a timeless ideal that men and women should govern themselves; that all people are created equal, and deserve the same freedom to determine their own destiny – that belief, through test and trials, has only been strengthened.

These past ten years have shown that America does not give in to fear. The rescue workers who rushed to the scene; the firefighters who charged up the stairs; the passengers who stormed the cockpit – these patriots defined the very nature of courage. Over the years we have also seen a more quiet form of heroism – in the ladder company that lost so many men and still suits up to save lives every day; the businesses that have rebuilt; the burn victim who has bounced back; the families that press on.

‎(…)

These ten years have shown that we hold fast to our freedoms.Yes, we are more vigilant against those who threaten us, and there are inconveniences that come with our common defense. Debates – about war and peace; about security and civil liberties – have often been fierce. But it is precisely the rigor of these debates, and our ability to resolve them in a way that honors our values, that is a measure of our strength. Meanwhile, our open markets still provide innovators with the chance to create, our citizens are still free to speak their minds, and our souls are still enriched in our churches and temples, our synagogues and mosques.

These past ten years underscore the bonds between all Americans. We have not succumbed to suspicion and mistrust. After 9/11, President Bush made clear what we reaffirm today: the United States will never wage war against Islam or any religion. Immigrants come here from all parts of the globe. In the biggest cities and the smallest towns, in our schools and workplaces, you still see people of every conceivable race, religion and ethnicity – all of them pledging allegiance to one flag; all of them reaching for the same American dream – e pluribus unum, out of many, we are one.

‎(…)

Decades from now, Americans will visit the memorials to those who were lost on 9/11. They will run their fingers over the places where the names of those we loved are carved into marble and stone, and wonder at the lives they led. Standing before the white headstones in Arlington, and in peaceful cemeteries and small-town squares in every corner of our country, they will pay respects to those lost in Afghanistan and Iraq. They will see the names of the fallen on bridges and statues; at gardens and schools.

And they will know that nothing can break the will of a truly United States of America. They will remember that we have overcome slavery and Civil War; bread lines and fascism; recession and riots; Communism and, yes, terrorism. They will be reminded that we are not perfect, but our democracy is durable, and that democracy – reflecting, as it does, the imperfections of man – also gives us the opportunity to perfect our union. That is what we honor on days of national commemoration – those aspects of the American experience that are enduring, and the determination to move forward as one people.

Discours d’Obama au Kennedy Center à Washington DC le 9 septembre 2011

Une vue de New York City le 5 septembre 2001 avec les Tours Jumelles (Jamie Squire/Allsport/Getty Images)

Dossier photos: une semaine avant l’événement

Personnes couvertes de cendres aux abords du World Trade Center le 11 septembre 2001 (AP Photo/Gulnara Samoilova)

Dossier photos: le jour de l’attaque

Essai lumière le 6 septembre 2011 en préparation du 11 septembre 2011 (AP Photo/Mark Lennihan)

Dossier photos: une décennie plus tard.

Août 2010/ Thaïlande et Laos Part 4

Rédigé par Caroline

Last but not least… Chiang Mai et Bangkok !

Notre séjour à Chiang Mai était très court (deux jours) mais nous devions faire vite car Cha devait retourner à Bangkok pour prendre son avion de retour (il partait plus tôt que nous). Nous avions donc opté pour un trek (c’est comme ça que ça s’appelait) d’une journée ce qui est complètement stupide dans une ville aussi intéressante. Le trek regroupait balade en éléphant, randonnée dans la forêt (bidon car ça a duré 10min à peine), accrobranche, rafting, petite cascade et visite d’un village d’une ethnie locale. C’était vraiment un attrape-touriste (ce que nous sommes effectivement) mais finalement, nous devions nous y attendre ! Ce fût quand même une bonne journée, ne vous méprenez pas.

Chiang Mai / Balade en éléphant

Chiang Mai / Accrobranche

Chiang Mai / Rafting

Bangkok by night

Août 2010/ Thaïlande et Laos Part 3

Rédigé par Caroline

Dans cette troisième partie, j’aborde notre séjour à Vientiane et Luang Prabang. Cette dernière ville fait entièrement partie du Patrimoine de l’Unesco; c’est en effet une très belle ville. A Vientiane, nous avons visité ma famille et à Luang Prabang, nous avons fait tout ce qu’un touriste pouvait faire !

Vientiane - Cérémonie du baci en guise de bienvenu

L'arc du triomphe laotien

Cascade à Luang Prabang, on peut voir Cha faire le singe

Luang Prabang - Village de production d'alcool de riz

L'aumône aux moines

Jus de fruit du dragon rose ! En Asie, on adorait s'offrir des jus de fruits frais mixés

Départ en avion pour Chiang Mai

Août 2010/ Thaïlande et Laos Part 2

Rédigé par Caroline

Pour la deuxième partie, je vous montrerai un peu de notre séjour à Paksé, une ville dans le Sud du Laos. Nous avons séjourné à Tad Fan, une réserve naturelle où il y a notamment des arbres à cafés et nous sommes allés visiter le Wat Phu (un temple khmer). A Tad Fan, nous avons également fait un trek d’une demi-journée.

Tad Fan / La vue que nous avions de notre chambre !

Tad Fan / Cha au milieu de la cambrousse

Une petite bête que nous avons rencontré lors du trek

Une soupe Pho

Wat Phu

Fruits locaux sur le marché

Août 2010/ Caro et Cha en Thaïlande et au Laos Part 1

Rédigé par Caroline

L’été 2010, Charles, deux amies et moi sommes allés en Thaïlande et au Laos. Pour être exact, nous avons fait cet itinéraire: Bangkok/Koh Mak/Paksé/Vientiane/Luang Prabang/Chiang Mai/Bangkok. Un périple d’un mois à quatre ! On avait travaillé dans l’année pour pouvoir nous permettre ce voyage. C’était vraiment super ! Plutôt long d’ailleurs alors je vais diviser ce voyage en quatre parties et je ne développerai pas trop car on a fait un autre blog pour ça: Bangkok Express.

La partie 1 regroupe le voyage de Paris à Koh Mak. Et comme vous le constaterez, on a fait une petite escale de 7h à Helsinki ce qui nous a permit de sortir de l’aéroport et visiter la ville.

Helsinki

La maison de Jim Thompson à Bangkok

Koh Mak

Koh Mak est une petite île en-dessous de Koh Chang. Contrairement à sa grande soeur, elle est encore très peu touristique. Comme nous nous y sommes rendus en basse saison, beaucoup d’hôtels et restaurants étaient fermés. Il y a tellement peu de touristes que ça ne vaut pas la peine pour certains hôtels de rester ouvert. Cette île est très calme et il n’y a pas ou très peu de vagues ce qui est peut-être bien pour les enfants en bas âge mais pas terrible quand on veut s’amuser dans les rouleaux !

Août 2009/ Caro en Thaïlande et au Laos

Rédigé par Caroline

L’été 2009, je suis partie en Thaïlande et au Laos avec ma famille. On a l’habitude de faire ce genre de voyage et on retourne très souvent à Koh Chang, la 2ème plus grande île de Thaïlande, qui se situe non loin de Bangkok. A force de voyage, on a pu observer le développement de l’île et ce n’est franchement pas terrible… On a trouvé que l’île ressemblait de plus en plus à Pattaya (la capitale du tourisme sexuelle) avec plein de bars à filles qui pullulent le long de la route. Ca va faire maintenant 2 ans que je ne me suis pas rendue sur l’île et je me demande comment ça a pu évolué…

Cracheurs de feu

Une poche de soda

Sur la photo qui suit, me voici au Laos ! Je ne sais pas si vous voyez bien mais je suis habillée en locale-locale 🙂 Le chapeau vietnamien qu’on utilise aussi au Laos dans les rizières et puis une chemise ample pour ne pas attraper de coups de soleil.